Logo Racines de la PrésenceRacines de la présence est un réseau de pratiquants-praticiens de la pleine conscience et de la psychologie Bouddhiste.

Un réseau de personnes rassemblées par des valeurs communes et autour d’un parcours spirituel et thérapeutique dont le coeur est la présence inconditionnelle.

Ce parcours a été élaboré par Hélène Lémery (Lama Wangmo)  pour répondre à une demande croissante d’intégration concrète de l’enseignement du Bouddha, sa philosophie et sa psychologie, dans la vie quotidienne occidentale aujourd’hui.

Racines de la Présence est ouvert à toute personne intéressée par cette démarche intégrant l’universel au coeur du singulier. Bien qu’inspiré de la vie du Bouddha, l’esprit est laïc et universel.

Racines de la Présence rassemble différentes structures :

Valeurs

Prendre en compte la dimension spirituelle est une aspiration humaine fondamentale. Cette aspiration demande à exister, à vivre, à être comblée. Dans nos sociétés, il y a à la fois un grand vide, un grand désarroi face à cette aspiration et en même temps un réel désir de retrouver cette dimension au quotidien.

Les acteurs et membres du réseau Racines de la Présence son rassemblés autour de valeurs communes : le respect de la dignité humaine, de la singularité de chaque personne et de son désir de prendre sa place, dans les liens et inter-relations qui constituent la trame de toute existence. Intégrer son histoire et en même temps la dépasser pour rencontrer une autre dimension d’être est le paradoxe à tenir pour développer la globalité de l’être.

Apprendre à méditer, à pacifier l’agitation de l’esprit, à s’incorporer et à ouvrir son cœur participe de l’éducation, de l’art d’être humain, quel que soit l’âge ou la période de notre vie. Que l’on médite comme la grenouille ou le héron, chacun peut trouver et révéler la voie de sa propre sagesse. Pour cela il s ‘agit d’apprendre comment être vraiment présent, comment s’ouvrir à la beauté du monde, comment accueillir ce qui apparaît à chaque instant. Accueillir l’arbre ou l’oiseau, la main d’un enfant, la ride d’un vieillard, est voir vraiment. La présence rend tout ce qui apparaît présent et vivant. Ce qui est un acte d’amour, de soin, et de joie.  Apprendre et faire ce que nous aimons ou aimer ce que nous faisons est joyeux. Nous avons tous besoin de nous sentir vivant, malgré notre vulnérabilité, de nous sentir compris et aimé.

La dimension spirituelle englobe aussi les grandes phases de toute existence, comme faire face aux cycles de vie/mort/vie, traverser les épreuves en même temps que regarder ce qui anime notre cœur, et ce qui limite notre esprit.
Il est possible de percevoir le sens de sa vie dans le miroir d’un conte, d’affiner sa perception de la réalité en développant l’intelligence symbolique, d’y interroger notre accomplissement ou simplement de porter de nouveaux regards sur des décisions à prendre. Entrer en résonance lors d’une méditation archétypale avec les profondeurs de son être, ou laisser les mouvements imperceptibles de l’âme se faire jour lors d’une constellation, relève d’un même élan et d’une même capacité à sortir des dynamiques de souffrance. Trouver sa place et parfois même découvrir ou entrevoir le rêve ou la mission de sa vie conduit à mieux appréhender son propre avenir et à prendre en mains son destin.
Comme un acteur participant de l’écriture ou de la ré-écriture du scénario, nous pouvons oser sortir des rôles de victime et des non sens de nos actions.
Que ce soit par la résonance de contes, en parcourant les étapes d’un mythe ou en constellant son histoire, il s’agit toujours d’ouvrir son champ de conscience à une dimension plus vaste et plus sereine afin de faire l’expérience de l’unité, de se réharmoniser. Apprendre à laisser apparaître ce qui est, en voir l’éclat et la beauté est comme rencontrer la princesse dansant dans sa robe de bal constellée d’étoiles. Nous nous sentons à nouveau reliés à nous même et au monde, entre racines et présence.

L’expérience de la présence inconditionnelle

Le coeur de cette approche est l’expérience directe des qualités inconditionnelles déjà présentes au-delà des identifications à nos histoires, dans la dimension ultime de l’être. Cette dimension est immédiatement accessible, néanmoins nous ne pouvons la dissocier de l’aspect relatif et conditionné à travers lequel cette dimension se révèle.  Paradoxalement, pour se libérer du passé il est nécessaire de le regarder en face et de se réconcilier avec ses racines, là d’où la vie nous a été donnée et où nous la recevons, ou pas.  La psychologie bouddhiste, par sa compréhension profonde de l’esprit dans ses aspects ultime et relatif nous permet de renouer avec la dimension essentielle de l’être. Les outils d’intégration, inspirés des contes, mythes et des constellations favorisent les passerelles intelligentes qui nous permettent de ne plus séparer spiritualité et thérapie, d’aller au-delà de cette distinction aujourd’hui obsolète.

Racines de la présence propose un voyage à travers l’histoire personnelle à la rencontre de sa dimension universelle et spirituelle. De la dépendance à l’indépendance, de l’indépendance à l’inter-dépendance, nous découvrons la présence inconditionnelle, son pouvoir de libération des dons, talents et qualités qui appellent à venir au monde. Envisager l’être dans la globalité de ses aspirations est peut-être aujourd’hui un nouvel humanisme dégagé des croyances qui reste encore à inventer.

Trouver de nouvelles inspirations au sein de l’intelligence symbolique et archétypale

Les contes et les mythes, par leur pouvoir de résonance, abordent les dysfonctionnements comme l’aventure d’un questionnement à déployer en une succession de prises de conscience, de clés à mettre en œuvre pour s’émanciper des croyances et des enfermements du passé.
Par ailleurs, ils nous ouvrent la porte du royaume que nous sommes et nous font entrevoir l’ampleur des qualités qui appellent à l’expression. Ils nourrissent et enrichissent aussi notre imaginaire d’exemples inspirants, reliant l’individu à des cycles de métamorphoses plus grands que le carré de son histoire. Le travail avec les contes et les mythes donnent lieu à des temps d’écriture où redonner sens et cohérence à son histoire pour mieux se connaître et faire des choix plus libres et plus judicieux dans notre vie.

Consteller son histoire pour en libérer le potentiel

Les mises en constellation aident à se vivre en interdépendance, à se relier aux racines familiales, ancestrales et spirituelles qui vivent en nous. Les non dits, loyautés invisibles et fantômes encryptés peuvent entraver, dans certains domaines de notre vie, notre liberté d’action et de choix. Les constellations œuvrent à la libération de ces entraves profondes en dévoilant le caché, l’enfoui, l’inaccessible. Elles nous permettent d’accomplir des gestes symboliques, des actions rituelles, des paroles bienfaisantes, libérant des forces spirituelles de réconciliation et d’apaisement au sein de nos lignées pour aller notre vie avec plus d’aisance.

Bienveillance, empathie et amour inconditionnel en acte

La psychologie bouddhiste apporte une connaissance profonde de l’esprit et de l’expérience humaine dans ses souffrances et son désir de s’en libérer. Elle est fondée sur la reconnaissance de la santé fondamentale qui nous habite, au-delà des conditionnements et des illusions. La pratique de la méditation ou pleine conscience permet de contacter et de faire vivre cette santé fondamentale.