Douceur contée : Le vilain petit canard

Résonance de conte : « Le vilain petit canard »

L’exil (exilés de ce que nous sommes vraiment), la différence, à la recherche du bon endroit, des bonnes personnes,…, pour pouvoir rencontrer qui nous sommes.

A partir des blessures il est difficile de reconnaître, de croire en notre nature profonde.

Il y aura une bénédiction de notre blessure d’exclusion si nous poursuivons notre quête de ce que nous sommes.

Par les choix que nous faisons nous pouvons être amenés à vivre l’exclusion, le rejet (symbole de l’enfant dans le conte).

Peut-on se renier soi même pour entrer dans le moule ? Il s’agit de bouger, d’aller dans le mouvement pour ne pas geler dans la glace, poursuivre sa quête (le chemin de notre âme, de notre coeur) sans oublier ce que nous sommes, et trouver sa vraie famille d’appartenance.

Se relier à nouveau au signe que nous sommes.

Comment se ressent-on avoir été un vilain petit canard ?

Quelle mère en nous prend soin de nos créations ?

Méditation guidée : Faire la paix

Demander pardon pour retrouver en nous un état de paix, se réconcilier.

Se libérer nous même de toutes les mémoires pour retrouver plus d’énergie, pour permettre un changement.

Le pardon se nourrit d’une perception, d’une compréhension différente. Comprendre le lien entre lâcher ses ressentiments qui sont là alimentés, et une tranquillité profonde.

Méditation guidée : par le don

Le processus du pardon peut être assez long. Il demande de prendre conscience et la responsabilité de ce que l’on ressent. La méditation nous aide à lâcher, le travail intérieur nous permet de nous transformer, de lâcher la négativité. Car si les difficultés ne se présentaient pas, nous n’aurions pas l’occasion de nous transformer.

Changer de vision change notre façon de nommer les choses (ex. : dire « je pardonne » met dans une position condescendante, déséquilibrée). Ainsi, plutôt que de « pardonner », nous allons « demander pardon » à la personne qui nous a nui. C’est un retournement intérieur.

Ainsi c’est en nous guérissant nous-même que nous pouvons guérir les autres. Car nous nous libérons de ces rôles de victime et de bourreau.

Par le don de l’abandon, même, du pardon … car il n’y a rien à pardonner, du point de vue du cœur-esprit éveillé.

La gratitude au quotidien

La gratitude. Quand nous sommes réellement présents nous sommes dans la reconnaissance de ce qui est.

Pourquoi remercier pour des choses qui ne sont pas agréables ?

Prendre la responsabilité de ce que nous ressentons.

MERCI est un petit mantra vajra, comme un petit couperet.

Méditation guidée : porter une attention sur tout le corps, puis sur tout notre environnement avec un remerciement.

La gratitude touche en plein coeur le point sensible.

Merci à l’oiseau…..

Merci de tout et de rien…..

merci à…..

Méditation guidée : bouquets de gratitude

Pour symboliser ce moment, et notre reconnaissance pour ce que nous recevons, nous pouvons allumer une bougie, un encens ; peut-être aussi, tenir un journal de gratitude où noter tous ces petits « merci ».

Continuer la lecture de Méditation guidée : bouquets de gratitude