Douceur contée : vassilissa la sage

Résonance de conte : Vassilissa la sage

Un conte initiatique.

La poupée donnée en héritage à Vassilissa est le symbole de l’intuition du féminin.

L’extraordinaire Babayaga est l’archétype de la vie même, elles est une force de destruction et de création, Elle est totalement libre, totalement concrète, totalement surnaturelle. C’est exactement ça la puissance mille de l’intuition et la source de tout le féminin ancien à quoi Babayaga nous renvoie. Il nous faut assumer de la voir, ce que voit Vassilissa.

Babayaga est la nature guérisseuse dans son aspect puissant créateur qui n’est pas domestiqué, la transmission du feu d’intuition qu’il nous faut nourrir. Elle est la gardienne de notre vitalité intérieure.

Babayaga est une sorcière sage, une mère sauvage. Comprendre son image nous demande de faire un retournement intérieur.

Trois couleurs alchimiques dans le conte : noir (la terre noire à cultiver encore et encore, il y a des valeurs à laisser tomber), rouge (le sang, la vitalité, être dans la création), blanc (l’oeuvre de renouvellement, de purification).

Il s’agit de nous éveiller, sortir des conditionnements pour atteindre le niveau archétypal puissant. Arrêter de vouloir tout contrôler avec nos pensées habituelles. Babayaga nous demande de faire des travaux psychiques intérieurs : trier régulièrement, nettoyer, c’est-à-dire rafraîchir ses valeurs, faire confiance à son intuition, avoir du discernement, et savoir qu’il y a des mystères que nous ne pourrons pas éclaircir, comme quand Babayaga répond à Vassilissa en disant : « ne poses pas trop de questions ça fait vieillir trop vite ! ».

Le pouvoir de Babayaga est la transmission du crâne de lumière qui contient le feu de la sagesse intérieure, le feu créateur. Il contient l’énergie éclairante.

Babayaga est la réunion du masculin/féminin.

Ne nous trompons pas de démon, ce n’est pas Babayaga, mais le démon est notre peur d’aller dans la forêt la nuit.

Vivons ce que nous aimons c’est nous rapprocher de nous même, c’est ça l’intuition.

Comment pensez-vous que votre Babayaga s’éveille ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *