Douceur contée : la fanfare de Brème

Prochain rendez-vous : dimanche 28 juin à 10h30

Résonance de conte : « La fanfare de Brême »

Aujourd’hui dans quelle direction aller ? Quel est mon rêve même si…? Ce que j’ai a réaliser va peut-être arriver avant d’aller au bout de mon rêve ?

Ce conte est une ode à la solidarité : mettre en commun des talents. Une thématique de la mort et de la vie.

Dans une fanfare chacun a sa place. Autre thème dans ce conte : trouver sa place ensemble, s’enraciner à nouveau dans la vie, dans notre propre maison intérieure. Réussir sa vie c’est trouver sa place deux thématiques qui vont ensemble.

Dissoudre tout ce qui est de l’ordre de l’obscurité, de l’ombre, de la peur, pour ré-enclencher un élan de vie. Intérieurement comment rassembler nos compétences un peu éparpillées, pour les mettre au service d’un projet et continuer à avancer.

Dans la fanfare de Brême il y a : l’âne qui représente l’humilité, il révèle une condition assez modeste ; le chien la fidélité ; le chat la vision perçante et tout particulièrement nocturne ; le coq représente ce qui chante quand la lumière arrive. Ces qualités représentées par les animaux nous pouvons les faire résonner en nous.

L’invitation du conte est de trouver sa place, une image : la maison où les choses sont bien posées en nous, et peuvent se poser aussi à l’extérieur de nous. S’enraciner en notre propre maison intérieure, et continuer à faire vivre les qualités que nous sommes.

Avoir la sagesse de sentir quand nous sommes arrivés à ce que nous cherchons plutôt que de s’entêter à aller dans la même direction.

Le grand enseignement des contes est de nous dire concrètement : comment mettre en place de façon concrète et mesurée les petits pas que nous allons faire ?

Une invitation à l’action, à se mettre en route. L’action étant le seul moyen pour faire bouger les choses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *