Les sessions de constellations proposées par Katcheu-A intègrent la dimension méditative de la pleine conscience.

IMG_2011Le point de départ des constellations recouvre les grands thèmes du quotidien : l’argent, l’amour, le couple, la famille, la réussite sociale et professionnelle, la santé physique, psychologique, spirituelle, les choix et les non choix que nous faisons.

En nous questionnant sur les difficultés récurrentes que nous rencontrons dans un domaine de notre vie nous nous apercevons que notre histoire est liée à d’autres. Personnellement, nous pouvons avoir un sentiment intérieur de ne pas vivre la vie qui est la nôtre, de ne pas nous sentir incarné ou de porter le poids du destin de quelqu’un d’autre.

IMG_2008Clarifier son histoire et en extraire le potentiel de réussite est le but des constellations familiales et systémiques. Cette approche à la fois thérapeutique et spirituelle traite des liens, des racines et des blessures des systèmes auxquels nous appartenons.

Comment, aujourd’hui, trouver et prendre sa place, être plus en harmonie avec la vérité de notre être et faire des choix plus sereins ?

Consteller son histoire : l’éclairage d’Hélène Lémery :

Dans les sessions proposées par Katcheu-A, l’esprit dans lequel se déroulent les constellations intègre les valeurs de la pleine conscience et de la psychologie bouddhiste. Ces valeurs sont : l’équanimité fondamentale dans laquelle peut advenir la bienveillance, la compassion véritable pour soi et pour autrui, le respect de l’histoire de chaque personne dans la non violence, le non jugement et l’ouverture à de nouveaux possibles. Il ne s’agit pas de s’intéresser à son passé pour s’y engluer mais bien au contraire en apaiser les souffrances, en voir le potentiel pour se libérer des entraves actuelles et gagner en autonomie et liberté.
En aucun cas il ne s’agit de faire des procès d’intention à ses parents ou à qui que ce soit d’ailleurs. Il s’agit justement de sortir des états intérieurs négatifs qui nous minent et nous entravent dans notre vie aujourd’hui.

Il ne s’agit pas non plus de se vautrer dans la fange émotionnelle névrotique que l’on connaît déjà si bien. Le travail se déroule en silence, en profondeur et surtout en restant en connection avec ce que cache l’intensité émotionnelle. Pour cela  la personne est incitée à garde contact avec elle-même plutôt que de se laisser aller à reprendre la route bien connue des états névrotiques douloureux.

Pour des personnes qui pratiquent la méditation et la bienveillance inconditionnelle, c’est un exercice qui donne corps et vie à la bodhicitta, à l’esprit d’éveil engagée dans les situations, au service du bien d’autrui sans attente et non plus simplement une belle aspiration jamais mise à l’épreuve.

Pour les personnes qui découvrent les constellations dans ce cadre, elles découvrent en même temps cet état d’esprit respectueux, de non jugement, accueillant la souffrance d’autrui comme la sienne.

Le but des constellations est d’apaiser, de rééquilibrer ce qui est perturbé ou bloqué, c’est un travail qui va vers la sérénité, le désir d’indépendance, et le besoin d’être plus relié à son corps, à ses aspirations profondes, à son âme. C’est une démarche qui est thérapeutique et spirituelle. Nous insistons sur ce point de liaison. Après un temps de pratique des constellations et une compréhension juste de celles-ci, nous en percevons la puissance spirituelle, cela devient évident. Nous favorisons l’intégration des aspects sains et positifs qui émergent par des temps de méditation.

Les constellations ne sont ni un psychodrame ni un jeu de rôle. L’esprit et les valeurs dans lequel chaque atelier ou retraite se déroule est rappelé à chaque fois. Les malentendus éclaircis, les craintes apaisées. Des entretiens individuels permettent à chaque personne d’exposer en confiance leur difficulté actuelle et ce sur quoi elle souhaite consteller.

Equanimité : tous les être souffrent. Lors d’une constellation, la personne qui fait la médiation veille à ce respect, on ne prend pas partie, il n’y a pas les bourreaux et les victimes, les bons et les méchants. Cette équanimité est un premier rééquilibrage car la plupart du temps nous attribuons nos souffrances aux défaillances d’autrui. L’équanimité nous redonne responsabilité et dignité. Rien n’est jamais complètement déterminé.

Non jugement : cette équanimité se développe particulièrement dans la méditation. En effet la méditation est la rencontre de notre esprit avec ses hauts et ses bas, ses ombres et ses lumières, sans chercher à fuir ou à réagir. En apprenant à sortir des réactivités habituelles, nous découvrons que nous pouvons sortir des partis pris, des jugements qui aliènent, des culpabilités anciennes. Notre vision s’élargit et d’autres points de vue sont possibles. Nous commençons à mieux respirer, à nous détendre, à nous ouvrir.

Bienveillance inconditionnelle : naturellement sur cette base équanime, la bienveillance peut émerger, envers l’autre et envers soi. C’est un véritable soin de l’âme qui guérit bien des relations, anciennes et actuelles. Cette disposition nouvelle  peut d’ailleurs s’intégrer à notre quotidien afin de vivre une vie plus harmonieuse.

Silence, respect et patience : ce qui a lieu lors d’une constellation est une véritable écoute du silence où bien des langages dissimulés habituellement se révèlent. Une fois qu’une constellation s’est déroulée, nous ne revenons pas entre les sessions sur ce qui a eu lieu pour la personne qui a constellé. Nous respectons ce qui a été vécu, vu, rééquilibré et lui laissons le temps d’intégrer les nouveaux changements.

Champ de conscience et interdépendance : Les constellations sont une très belle pratique de respect des ancêtres. Elles nous réapprennent des gestes d’accords fondamentaux, elles nous invitent à entendre des paroles vraies sortir de notre bouche et de celle des autres sans agressivité, dans la non violence et le désir d’humanité qui est le désir de tous de partager la beauté de chacun qui se révèle derrière les voiles de souffrance et de confusion. Faisant cela, nous sortons de nos petits carrés où nous sommes à l’étroit pour embrasser une vision plus vaste de nous même et d’autrui, en interdépendance.

Oser s’accepter : Que l’on fasse sa constellation ou que l’on assiste simplement, nous sommes pris dans ce travail d’accouchement de la douleur pour qu’un nouvel être se manifeste. Parfois la constellation d’une personne entre en résonance avec notre problématique. Libération des fardeaux, soulagement d’avoir eu le courage de se montrer, confiance que nous pouvons nous accepter tel que nous sommes.

Elles développent qualité d’écoute, empathie, non jugement, confiance en la bienveillance d’autrui et en la sienne. Elle est excellente pour l’entraide quotidienne où l’esprit de ces valeurs en nous continuent à faire leur chemin pour le bien de tous.

Retrouvez toutes les retraites et week-end de constellations