Méditation guidée : respirer dans la souffrance et libérer le coeur

tumblr_muudmt2GSC1r4p4ago1_500La pratique composée après les événements du 7 janvier 2015 a été réécrite pour lui donner une portée beaucoup plus large et être pratiquer quotidiennement. Une version audio est disponible en fin d’article.

Face à l’horreur, aux événements violents et irréversibles que bien des êtres vivent dans le monde, nous ne pouvons rester muets. Ces jours, à nos portes, nous en avons eu un terrible rappel.

Lorsque l’impensable arrive, le cœur est déboussolé et en même temps il ressent des élans spontanés : offrir son aide, s’élancer vers les autres pour les secourir, rassembler ses forces pour protester, devenir un refuge, un soutien. Lors de telles secousses, il est difficile de trouver le sommeil, nous avons une sensation d’irréalité face à la réalité de l’horreur, nous repassons les événements en boucle dans notre confusion. Le cœur veille, il lance quelques éclairs de silence, il vit une saine colère où il aimerait trouver le remède pour que tout cela n’arrive plus. C’est un mouvement d’aspiration naturelle que chacun vit, pour peu qu’il n’ait pas muselé sa bienveillance. Le cœur dans sa puissance de ressenti nous rend immédiatement solidaire. Dans la vulnérabilité de son humanité, il voit et capte bien plus de manifestations de souffrances que l’histoire des faits en raconte. Certes nous avons besoin d’analyser, de regarder avec précision la situation, et nous le faisons. Mais nous ne pouvons oublier la dimension du cœur qui, dans sa sagesse naturelle, a son mot à dire. Laisser la parole au cœur plutôt qu’à la réactivité émotionnelle qui risque de nous emporter dans des actions que nous dénonçons. Mettre des mots et libérer le cœur est la meilleure façon d’aborder les situations pour ne pas envenimer ce qui l’est déjà et trouver les meilleures solutions possibles à des contextes dont la complexité nous laisse bien souvent démuni et demande du temps et de la clarté pour s’envisager. Si nous acceptons de rester en lien avec les valeurs qui sont les nôtres, nous ne laisserons pas la réactivité mener le combat mais nous utiliserons d’autres armes que celles de ces bourreaux, victimes de la haine et manipulés par leurs idéologies qu’elles soient religieuses ou autres.

Je vous propose de faire cette pratique, écrite dans la nécessité du cœur, afin de faire vivre le rappel de forces trop souvent endormies. Que des forces de paix active, d’émancipation de la haine, de vision à long terme s’intègrent vraiment à nos vies quotidiennes. Pour cela, pratiquons les! Pensant à tous les enfants, que souhaitons nous ? nous souhaitons les éduquer pour un monde dont ils sont le futur et leur transmettre les valeurs que nous estimons propices à cela.

Montrons leur qu’un chemin d’émancipation et de transformation est possible.

Introduction audio par Wangmo :

Pratiquer face à l’horreur

Respirer dans la souffrance et libérer le coeur

Pour vous tous, hommes, femmes et enfants où que vous soyez dans le monde,
qui perdez la vie dans la violence au moment même où je prononce ces mots,
je fais le vœu de ne pas vous quitter en pensées, en paroles et en actes,

Vous qui, à présent, errez terrifiés et confus dans les territoires de la mort, je partage du plus profond de mon cœur impuissant et insoumis toutes les formes de votre souffrance.
En retour, je vous envoie du mieux que je peux amour et paix
et fais vœu d’œuvrer moi-même en ce sens.

J’inspire dans le ressenti de votre souffrance indissociée de la mienne
et j’expire en votre direction l’espace d’un refuge de paix et d’amour

Pour toutes celles et ceux qui assistent à l’horreur, je partage votre sidération,
votre effroi et vos états de choc indescriptibles.
Puissé-je prendre un peu de votre désespoir, de votre insondable tristesse
et de votre rage dans mon propre cœur pour vous soulager.
En retour, je vous envoie force, soutien et protection

J’inspire dans le ressenti de votre souffrance indissociée de la mienne
et j’expire en votre direction la force et la puissance d’un soutien indéfectible

Pour tous nos frères et sœurs en humanité, ici et partout dans le monde,
qui vivent d’intolérables pressions, tortures et massacres,
qui ne trouvent plus ni sens à cette vie, ni refuge à leurs douleurs,
je partage votre confusion et votre effondrement.
Puissé-je prendre l’inconsolable, votre effroi et les cauchemars qui vous hantent
En retour, je vous envoie l’espace de mon humilité et de mon cœur sincère

J’inspire dans le ressenti de votre souffrance indissociée de la mienne
et j’expire en votre direction la sincère capacité de pouvoir aider vraiment

Pour toutes les femmes et les hommes politiques de responsabilité et de bonne volonté,
pour toutes les femmes et les hommes de terrain, les aidants, les soignants et les forces d’intervention
qui doivent agir dans l’urgence, je partage votre sentiment d’impuissance et la pression subie
Puissé-je prendre votre désarroi et vos incertitudes.
En retour, je vous envoie clarté, confiance et gratitude.

J’inspire dans le ressenti de votre souffrance indissociée de la mienne
et j’expire en votre direction chaleur et gratitude

Pour toutes celles et tous ceux qui commettent, sous l’emprise de la haine, du désœuvrement et de l’asservissement des actes extrêmes contre la vie sous toutes ses formes,
Puissé-je prendre votre obscurité, votre noirceur, votre démence
et par le don de mon espoir en la bonté fondamentale de tous les êtres je vous envoie l’absolu silence où dénuder votre cœur et l’ouvrir à nouveau aux forces d’amour, de paix et de réconciliation

J’inspire dans le ressenti de votre souffrance indissociée de la mienne
et j’expire en votre direction l’infinie compassion libératrice de toute obscurité

Pour toutes les personnes sincères et pacifiques qui souffrent en ces temps de chaos d’être assimilées à ce qu’elles ne sont pas et subissent la défiance le rejet et l’isolement.
Puissé-je prendre vos pleurs, votre détresse, votre difficulté à vous faire comprendre et entendre.
En retour je vous envoie le pouvoir d’être écouté et compris dans le respect et l’équanimité auquel chacun a droit

J’inspire dans le ressenti de votre souffrance indissociée de la mienne
et j’expire en votre direction mon souhait sincère de n’abandonner aucun être et de rester en lien avec tous, en accord avec les valeurs de liberté, de justice et de bonté qui m’animent.

Puisse la force pénétrante du coeur ne jamais quitter le meilleur de mes pensées,
et guider mes actions pour le bien de tous sans exclusion aucune.

Texte composé par Hélène Lémery (Lama Wangmo) en Janvier 2015 pour les pratiquants-praticiens de Racines de la Présence et toute personne qui souhaite développer les qualités du coeur.

Toute reproduction et diffusion largement recommandée.

Méditation guidée par Wangmo :

 

Télécharger l’introduction || Télécharger la méditation guidée

Télécharger la pratique « respirer dans la souffrance et libérer le coeur » en version imprimable

Laisser un commentaire